betway体育客户端

image description

ArcelorMittal:aprèsFlorange,lessalariésdusite de Basse-Indreengrève

Àl'apldes des syndicats,lessalariésdel'usine ArcelorMittal de Basse-Indre(Loire-Atlantique)ontintaméllundiunegrèvejusqu'àvendredimatin pour protester contre l'accord conclu entre le gouvernement et legroupesisérurgiquequiprévoit le transfert desdeuxpremièresétapesdela production de Basse-Indre sur son site de Florange(Moselle)。

“Cet fragiliserait terriblement le site de Basse-Indre,et ne donnerait qu'unepetiteboufféed'oxygèneàFlorange,mais en aucun cas ne la sauverait”,déclaréFrédéricGautier,déléguéincomicalCGT de l'usine de Basse- Indre,devantprèsde300salariésréunisauxportes de l'usine。 “Le pronostic vital de Basse-Indreseraitengagé,car on amputerait notre process”,at-ilajouté,parlant d'une“incohérenceindustrielleetéconomique”。  

Le transfertdedécapageetdu laminage des bobines d'acier - activitésjugées“cruciales”par les syndicats pour l'avenir de l'usine de Basse-Indre - vaentraînerlasuppress d'une soixantaine de postes。 Pour Fabrice Hauraix,déléguésyndicalForceouvrièredel'usine,ce projet“est une coquille vide,qui ne peutqu'aboutiràtoumoins longtermeàlamort”du site “C'est bien la survie de Basse-Indre qui se joue en ce moment。” L'intersyndicale a par ailleursannoncéononde faireappelàuncabinet d'expertise jeudi,lors d'uncomitéentrald'entreprise,pour“démontrerquece projet n'est pas viable”pour Basse-Indre。

>>> Lire:

Ce transfert d'activitéviveientaprèsl'conrtatepasséentrelegroupesidérurgisteetlegouvernementfrançaisurl'avenir du site de Florange,pour lequellacaseibilitéd'une“nationalization”partielle et temporaireavaitétéévoquéeparle ministre du Redressement productif阿诺德蒙特堡。

Ce qui risque d'arriveràlongou moyen terme,c'est la fermeture du site de Basse-Indre ”,de decôtéestimélemaire DVG de cette commune de 4.000 habitants de l'ouest de l'agglomérationnantaise, Jean-Luc Le Drenn。 “Les genssonttrèsmécontents。在sait que ce transfert d'activitéscen'est passurvivalàterme”。

Dès7h,plus d'une centainedevéhiculesétaientgaréslelong des routes d'accèsettout autour du rond pointsituédevantl'entréedel'usine,tandis qu'un barrage de palettes en interdisait l'accès。 Devant l'usineétaientplacardéesdesaffiches avec notamment le slogan:“Full Mittal Racket”。 La poursuite du blocusaétévotéeparlesgrévistesjusqu'àvendredimatin Actuellement,l'usine emploie 546 personnes en CDI et 150 sous-traitants,et ce transfert d'activitésaffnerait60 personnes qu'il forara reclasser au sein de l'usine,selon les syndicats。

Lire aussi:

Tous nos文章consacrésàArcelorMittal